La fête de Noël

1115Écouter –>
Télécharger –> MP3

Introduction sur la beauté de la fête de Noël…
Romains 14:5-6 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction. 6 celui qui distingue entre les jours agit ainsi pour le Seigneur. Sur internet, petit historique de Noël…

Dans la tradition chrétienne, la fête de Noël célèbre chaque année la Nativité, c’est-à-dire la naissance de Jésus de Nazareth. Elle est avec Pâques l’une des grandes fêtes chrétiennes.

Pourtant, aucun texte de la Bible ne précise quel jour dans l’année est né Jésus-Christ. En fait, la date du 25 décembre a été décidée à peu près vers le milieu du IVe siècle, vraisemblablement dans le but de concurrencer les fêtes païennes qui avaient lieu à cette période de l’année.

Il faut d’ailleurs noter que les Églises orthodoxes, qui suivent le calendrier julien, célèbrent Noël le 7 janvier.

– La crèche de Noël, qui met en scène la naissance de Jésus, est une tradition apparue en Italie au XVe siècle dans les églises, puis dans les foyers à partir du XVIIe siècle

La première crèche vivante (c’est-à-dire avec des personnages réels) aurait même été réalisée dès 1223 à Greccio, en Italie, par François d’Assise.

– La bûche de Noël servie pour le réveillon rappelle quant à elle la tradition ancienne de mettre dans le feu une grosse bûche au début de la veillée du 24 décembre. Cette bûche devait brûler pendant toute la veillée.

– Le sapin de Noël serait apparu en Alsace en 1521.

Quant au Père Noël chargé d’y déposer des cadeaux, il a été inventé au XIXe siècle et représenté pour la première fois en 1868. Ce personnage, inspiré à l’origine du saint Nicolas catholique, s’accompagne de tout un folklore : un traîneau volant tiré par des rennes, des lettres de demande de cadeaux, un habit rouge et blanc et bien sûr une hotte remplie de cadeaux…

Mais qu’en est-il pour nous les véritables enfants de Dieu?

Dieu a annoncé d’avance que la royauté serait donnée à un fils d’homme.

Daniel 7:13-14 Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui. 14 On lui donna la domination, la gloire et le règne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.

Qui est ce fils d’homme?

Esaie 9:5 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

– Née d’une vierge à Bethléem… et de son Père (Dieu). -Fils de l’homme et Fils de Dieu

– L’Ancien Testament nous parle de plus de 300 prophéties sur la venue du Seigneur Jésus

L’histoire de la création c’est grandiose, mais la venue de Jésus l’est encore plus…

Quelle est son apparence maintenant?

Apocalypse 1:12-18 Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, 13 et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. 14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu; 15 ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. 16 Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. 17 Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant : ne crains point! Je suis le premier et le dernier, 18 et le vivant. J’étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.

Quelques petites prises de conscience sur cette fête seraient :

– Fêter un Jésus ressuscité qui est encore présent parmi nous… et non un petit Jésus de plâtre dans une crèche, cela aurais plus d’efficacité pour le témoignage

– La fête des véritables chrétiens devrait être complètement différente des traditions païennes modernes… (Mythes entourant père Noël, fée des étoiles… abus de nourriture et de boisson alcoolisée, abus d’endettements pour l’achat de cadeau, des chansons immorales et impures, et des histoires salées…)

– Si Jésus était présent en personne lors de sa fête, cela devrait être un moment de rapprochement entre les individus… profiter de la présence de nos proches et profiter de l’occasion pour un rapprochement serait mieux que tout les compétitions de cadeau offert par tradition

– Lors d’échange de cadeaux, essayer de penser qu’on offrirait un cadeau à nos proches comme on l’offrirait à Jésus lui-même.

– N’oubliez pas Jésus dans l’emballage des cadeaux…

Produit par : Daniel Poulin
Édité par : http://publication-evangelique.com

Adresse de ce blogue : http://publication-evangelique.com/?p=688

Si vous croyez que mon article peut encourager les autres, partagez-le!





Laisser un commentaire